Le bio et l'agriculture durable Pourquoi parler de Bio ? L’agriculture n’est-elle pas par nature « biologique » ?

fleurs de café bio

On parle depuis les années 50 d’agriculture biologique  par opposition au système de production agricole apparu au 19ème siècle qui utilise des produits dits « chimiques ».

Ce mode de culture simple  allie  recyclage des déchets, utilisation de traitements naturels, rotation des parcelles, gestion des ressources en eau et  respect des cycles biologiques.

Un cafe bio est produit sans recours aux produits chimiques de synthèse, sur un sol exempt de trace depuis 5 ans. La culture est soumise à des normes et des cahiers des charges stricts afin d'obtenir la certification.

La certification et le contrôle sont effectués par des organismes officiels et indépendants.
Ainsi, le cafe bio est certifie deux fois : en amont, dans les pays d'origine ( Biolatina), puis dans le pays de consommation, pour sa commercialisation ( Ecocert.www.ecocert.fr).

Chez le producteur : 
Cela demande un entretien très minutieux de la plantation : rénover les plantations, élaguer les cafeiers...
C'est bien sûr écarter tout engrais chimique et privilégier des techniques agricoles ancestrales.
Voici quelques exemples :

  • utiliser le bois de taille des caféiers comme combustible pour le séchage des fèves
  • recueillir la pulpe et l'enveloppe des cerises qui serviront à la fertilisation des sols
  • adopter la culture sur brûlis 

Concernant la cueillette des cerises : la méthode du picking est la plus adaptée aux cafes bios. Elle est non polluante et respecte le rythme du caféier. 

Toutes les étapes de traitement (depulpage, sechage, deparchage) seront effectuées par des moyens exclusivement naturels.

Le producteur a l'obligation de noter les actes qu'il effectue sur sa plantation et tous les produits utilisés pour la culture du cafe.

Jusqu'au container d'exportation, le cafe bio ne peut en aucun cas être stocké auprès de produits non biologiques.

La certification Bio offre  une reconnaissance à ceux qui s’engagent dans ce mode de production à l’issue d’une démarche volontaire. Mais c’est avant tout une agriculture responsable et durable que veut promouvoir LOBODIS, la labellisation est surtout un signe de reconnaissance pour le consommateur.

En France,
Lobodis a fait le choix d'inscrire son activité dans une démarche respectueuse de l'environnement et responsable.
Des actions de réduction de la consommation énergétique, d'optimisation des transports, de recyclage des déchets, de baisse de l'utilisation des consommables sont mises en place.

 

  • Partager