Ethiopie Berceau de l’humanité et... du café !

Berceau de l'humanité et...du café !

C'est dans les régions des hautes terres forestières d'Ethiopie qu'a été découvert le café, avant d'être commercialisé et popularisé au Yemen au XIIIè siècle. Le mythe du café le plus célèbre relate la découverte de cette plante étonnante par un berger appelé Kaldi. En observant le comportement excité et énergique de ses chèvres, après avoir mangé de petites baies rouges, Kaldi décide d'en rapporter à son village. Les sages, par crainte d'un mauvais sort, jetèrent les graines sur un feu et une délicieuse odeur s'échappa alors...

La culture du café est une tradition ancestrale en Ethiopie. Ce n'est pas un hasard si 50% de la production de café est consommée localement. En ville comme à la campagne, "la cérémonie du café" rythme la journée et échanges informels des Ethiopiens. Le café, "buna en amharique", est torréfié, puis préparé dans un pot en argile appelé "djebena". Il est ensuite infusé à plusieurs reprises tout au long de la journée.

Le café représente environ 5% du PIB. C'est un des premiers produits d'exportation du pays. 15 millions de personnes sont impliquées dans ce secteur. Les producteurs fournissent des cafés de qualité qui se négocient à des prix élevés sur le marché international.

En 2017, avec une production d'environ 7.5 millions de sacs, soit 450 000 tonnes, l'Ethiopie se classait au rang du 6ème plus gros producteur de café à l'échelle mondiale.

La grande majorité du café Ethiopien est "nature" : les cerises sont directement séchées au soleil pendant plusieurs jours avant d'être décortiquées et triées. Ce process est économe en eau, en énergie et en infrastructures, ce qui explique son succès chez les petits producteurs. Les 20 à 30% restants sont des cafés "lavés" : les cerises sont dépulpées, puis fermentées dans des bacs pendant plusieurs heures, avant d'être séchées au soleil.

Faites connaissance avec ceux qui sont partenaires de Lobodis : SCFCU - OROMIA – OCFCU- LIMMU COFFEE FARM

  • Partager